Max BEERBOHM – Zuleika Dobson

Monsieur Toussaint Louverture (Mai 2010) – 352 pp.

Titre original identique – réedition, première parution en 1911; 1931  en France

En gros: Oxford, début 20ème.

La charmante, capricieuse et séduisante, ensorcelante même, Zuleika Dobson débarque chez son grand-père, à Oxford. Elle est prestigidatrice, ravit les coeurs des hommes. Tous sans exception tombent sous son charme. Hélas, ce n’est jamais réciproque. Zuleika est une femme fatale qui se respecte, une fière d’amour: elle ne succombe pas. Zuleika passe, le reste trépasse. Jusqu’au jour où elle rencontre le Duc de Dorset qui ne s’en remettra d’ailleurs peut-être pas…

Comment je l’ai découvert: lu dans le cadre d’un partenariat avec BOB (voir mes favoris) et les éditions Monsieur Toussaint Louverture. Je l’avais déjà repéré car il figurait dans l’opération Masse Critique de Babelio. Quand j’ai lu que l’auteur était du début 20ème, anglais, méconnu, et qu’il avait fréquenté Oscar Wilde et Audrey Beardsley, je n’ai pas hésité. Cette époque me parle et me plait!

Impressions de lecture: partagées. La première partie du roman m’a semblé un poil longuette, les dialogues sur les sentiments, l’amour impossible etc. m’ont un peu gonflée. Zuleika sonnait un peu cliché, la femme vaine, capricieuse, belle et creuse. La seconde moitié est plus caustique, plus cynique, le narrateur s’amuse et la lecture a été beaucoup plus plaisante. J’ai retrouvé le ton satirique que j’attendais. La plume est précieuse, ancrée dans son époque, mais sans être inaccessible pour autant.

Les illustrations de George Him viennent ponctuer le texte, et lui donner ce cachet edwardien, début de siècle anglais :  

"Doucement, lentement, ses boucles dérivaient à la surface de l'eau, sous elle se déployaient, se regroupaient."

  Mon coup de coeur se situe en fait plus au niveau de la maison d’édition en elle-même. Du catalogue malicieux au soin apporté à l’objet livre (couverture soignée, choix du papier, police d’écriture, …). J’ai aimé le côté indépendant, la cohérence éditoriale; on sent la passion de l’écrit, du livre rare, méconnu (en gros le risque commercial dans son plus bel habit!) et c’est à saluer.

Je le recommande : aux amateurs de livres au charme rétro, art déco, so british; aux bibliophiles à l’affut de curiosités littéraires.

Je remercie chaleureusement les éditions Monsieur Toussaint Louverture, ainsi que BOB, pour ce partenariat.

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://aventuresheteroclites.wordpress.com/2010/06/07/max-beerbohm-zuleika-dobson/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 commentairesLaisser un commentaire

  1. C’est vrai que c’est un vrai bijou ce livre! Un des plus beaux de ma bibliothèque maintenant *_*

  2. Une maison d’édition à surveiller alors !

  3. Je suis complètement d’accord avec toi ! Zuleika Dobson est un curieux roman qui sort vraiment de l’ordinaire malgré quelques tous petits défauts. C’est mon deuxième partenariat avec Monsieur Toussaint Louverture et j’aime leurs choix et leur audace. Et leur humour aussi…

  4. Un bel « objet » pour une histoire qui sort de l’ordinaire, effectivement…

  5. assez d’accord avec toi ! j’ai aussi aimé les illustrations. Mais c’est marrant car celle que tu donnes en exemple coupe tout effet de surprise dans la narration, c’est justement celle que j’ai trouvé la moins judicieuse de la part de l’éditeur !

  6. J’irai le voir, uniquement par désir d’esthétisme…

  7. Et allez, encore un bouquin que tu me donnes envie de ‘feuilleter’ ! Il ne m’aurait pourtant pas forcément tentée à première vue, comme quoi des fois c’est bien de pouvoir voir, toucher, car apparemment c’est un bel objet, et j’ai une âme d’esthète lol ! Merci une fois de plus pour ce billet !
    Et bravo pour le partenariat remporté dimanche pour ‘La séance’, j’avais envoyé un formulaire pour le même (évidemment) mais même si je pensais être dans les temps, je n’ai pas été sélectionnée, snif… Je me le procurerai sûrement à l’occasion quand même, et je vais essayer d’être encore plus réactive dimanche prochain s’il y a un titre intéressant hehe !

    • J’en étais sûre que tu avais demandé « La séance », eh eh je te connais trop bien 😉
      Il a été très demandé apparemment, il commence à tourner sur la blogosphère. Je pourrais te le prêter dès ma lecture finie si tu veux.

  8. C’est super gentil Mélie, et je te remercie mille fois de ta proposition… mais j’ai eu un tel coup de cœur pour ce livre simplement avec la présentation sur BoB l’autre jour que je viens de me décider à l’acheter. J sais, je sais, je suis incorrigible quand il s’agit des bouquins, je résiste difficilement. (a)

  9. il donne tres envie ce livre!!!

    • Merci d’être passée sur mon blog! C’est une plongée dans le rétro british ma foi assez sympathique 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :