Truman Capote – Bennett Miller

Truman Capote est un auteur que je veux découvrir depuis longtemps, et en attendant de me plonger dans Breakfast at Tiffany’s et In cold blood, je me suis dit que ce film serait une bonne introduction.

♦ Sorti en 2005;  Philip Seymour Hoffmann qui interprète Truman Capote a obtenu l’Oscar du meilleur acteur en 2006 pour sa performance.

Pour résumer : 1959. Truman Capote est une personnalité en vogue du monde des lettres et plus largement du show biz. Un article découvert par hasard dans le New York Times retint son attention : une famille de quatre personnes a été sauvagemment tuée par balles, dans leur maison du Kansas. Il se rend sur le lieu du crime, suit l’enquête, jusqu’à ce que les meurtriers soient arrêtés. Il les rencontre, parle avec eux, tisse des liens inhabituels, curieux, voire destructeurs (intellectuellement & émotionnellement parlant) avec l’un deux. Il sait que le potentiel de cette histoire dépasse celui d’un article : ça en fera un livre, un roman inhabituel, magistral dans la forme : le roman de non-fiction qu’il mettra des années à écrire et à finir : In cold blood (De sang-froid). Son sujet le passionne, le bouffe, le hante, l’obsède. Ce film est vraiment une plongée dans le travail de création d’un écrivain, et refuse d’être ce qu’on pourrait attendre : ce n’est pas un bio-pic.

Pour l’évocation du travail d’écriture, la genèse d’une oeuvre, le travail passionnant d’un écrivain qui joue avec le feu de son sujet.  

Je ne pourrais pas vraiment affirmer si j’ai aimé ou pas ce film; l’atmosphère est parfois lourde, moments de silence, univers carcéral, etc. mais je l’ai trouvé intéressant.

♣ Les bonus (making of & un petit documentaire sur Capote) sont un peu décevants, inégaux dirons-nous. Des tartines de compliments réciproques habituels, le réalisateur est le meilleur de la terre, et l’acteur que j’ai choisi est magnifique dans le rôle, et puis le tournage c’était une expérience formidale, etc. mais quelques passages qui rattrapent un peu.

A voir : pour découvrir Truman Capote et se donner une raison supplémentaire pour le lire. Et si – comme moi – vous adorez les films imprégnés par la littérature et inspiré par le monde du livre.

Publicités
Published in: on 5 juillet 2010 at 22 h 54 min  Comments (8)  
Tags: , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://aventuresheteroclites.wordpress.com/2010/07/05/truman-capote-bennett-miller/trackback/

RSS feed for comments on this post.

8 commentairesLaisser un commentaire

  1. Breakfast at Tiffany’s est a mille lieux de cette ambiance sombre et dégueulasse du film, le bouquin est un roman qui se lit très vite et qui donne envie de venir se perdre dans une fête new yorkaise branchée. Les diamants sont les meilleurs amis des femmes.
    Cordialement

    Dicky le Canard

    • Je ne l’ai pas encore vu mais oui ça m’a l’air excessivement différent, mondain, champagne, diamants, c’est prévu dans ma liste « à voir » 😉

  2. Oh tu sais donner envie ! J’ai désormais un livre de Capote et son adaptation ciné, je retiens ce titre pour aller plus loin dans la découverte de l’auteur. Si j’ai bien compris, ce n’est pas un bio-pic de l’auteur, mais davantage un « bio-pic » d’un livre ? Interessant !

    • On pourrait dire ça oui, j’avais croisé le terme « writer’s movie » quand je faisais des recherches pour un dossier à la fac, qui me parait pas mal aussi pour le qualifier.

  3. J’avais eu très envie de voir ce film à sa sortie en salle, et puis finalement j’étais passée à côté, mais ça me redonne envie, d’autant que Capote fait également partie des auteurs que j’ai très envie de découvrir à l’occasion. J’avais vu des extraits du film, et si je me souviens bien j’avais été surprise, presque « gênée » par le ton de voix adopté par Philip Seymour Hoffman, mais ça reste un tout petit détail qui ne m’empêchera pas de visionner le film !

    • Sa voix m’a aussi pas mal frappée (je l’ai vu en VO). Ca surprend assez au début, puis je m’y suis habituée.
      Dans les bonus on voit un interview de Truman Capote et il avait une façon assez particulière de parler et de prononcer les mots. Une voix assez « enfantine », « aigue », « pincée »; je mets des guillemets car je ne sais pas trop quel mot conviendrais le mieux.

  4. J’avais acheté par hasard ce dvd mais je n’ai pas été déçue ! C’est vrai que cette histoire autour de l’écriture de « sang froid » est assez malsaine mais j’aime beaucoup l’écriture de Truman capote.

  5. J’avais beaucoup apprécié le film. Du coup, j’ai voulu lire le livre et là, catastrophe, c’était pour moi réellement illisible tellement il y avait de digressions en tout genre. Je comprends bien que c’est le style voulu de la part de l’auteur de s’en tenir aux faits et dans l’ordre, mais je n’ai pas tenu jusqu’au bout.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :