Georges FLIPO – La commissaire n’aime point les vers

La Table Ronde (Février 2010) – 300 pp.

Pour résumer: Un hiver, à Paris. Un SDF est retrouvé mort. La commissaire de la 3ème DPG, Viviane Lancier, plutôt vieille école et terre à terre, est chargée de l’affaire. On lui a collé un adjoint plutôt atypique, débutant, et surtout… licencié en Lettres Modernes. Son tempérament littéraire, son zèle, ne correspondent pas à la discipline des procédures, il cumule les bourdes. Dans la besace du SDF, fervent admirateur d’Hugo, se trouvait une mystérieuse enveloppe au contenu des plus étonnants : un sonnet aux tournures baudelairiennes.  L’enquête s’enlise, et les morts se multiplient autour du sonnet: qui le touche trépasse ou presque…

Pourquoi cette lecture? : j’ai soif de polar en ce moment, et les billets qui avaient fleuri sur la blogosphère à sa sortie me laissaient envisager un bon moment de lecture. L’accueil critique « professionnel » avait également été bon. Je l’avais vu décrit comme un polar littéraire, une commissaire à la tête d’une équipe d’hommes, une enquête tournant autour d’un poème de Baudelaire, enfin bref il ne m’en fallait pas plus.

Impressions: je l’ai lu vite, l’écriture est fluide, les pages se tournent, les chapitres se succèdent sans longueurs ni temps mort. Premier bon point donc le rythme.

J’emploie parfois le mot « sympathique » avec des arrières-pensées négatives, mais là non, c’est un roman vraiment sympathique. J’ai eu un peu peur à la première page d’être dans une ambiance « série policière sur la 1 en prime-time » avec les régimes de la commissaire mais finalement non, cette dérision tombe à pic pour contrebalancer les meurtres. J’ai aimé les évocations de Baudelaire, on sent la documentation, mais on ne tombe pas dans l’admiration béate du poète, et ça chapeau.

♦ Bémol : un discours anti-médias un peu manichéen et lourd parfois. 

Je le recommande: volontiers! Aux littéraires qui voudraient découvrir le polar, ça serait un début en douceur, les références à la littérature plus classique (Hugo, Baudelaire) font une balise idéale. Une lecture détente avec un supplément de culture, mélange réussi.

Les petits truc en + : pour découvrir l’auteur, voici son blog et son site.

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://aventuresheteroclites.wordpress.com/2010/09/16/georges-flipo-la-commissaire-naime-point-les-vers/trackback/

RSS feed for comments on this post.

9 commentairesLaisser un commentaire

  1. C’est bien que des mois après la sortie, ce roman ait encore des critiques, et bonnes, c’est un signe. Oui, c’est plus un roman-roman qu’un polar, d’ailleurs, moi j’aime bien!L’auteur s’est en effet bien documenté, il bosse!!!

    • J’ai vu sur le blog de l’auteur que le roman est selectionné pour plusieurs prix, je lui souhaite d’être le lauréat!
      La documentation se sent mais reste équilibrée, c’est accessible. (En même temps je ne peux pas être objective vu que j’ai dévoré des bios et autres écrits universitaires sur Baudelaire…)

  2. J’ai plein d’autres « priorités » de lecture avant de me lancer davantage dans le polar (genre que je connais très mal), mais comme souvent, billet qui donne envie !

    • Je sais tenter comme faire fuir en courant, c’est le risque des aventures hétéroclites 😉

  3. Tout pareil que toi : un bon moyen de lier polar et littérature.

  4. Je l’ai repéré plusieurs fois… Il me tente toujours…

    • J’espère que tu passeras bientôt un aussi agréable moment de lecture que moi 😉

  5. Tout à fait d’accord, un roman qui se lit vite.

  6. J’en garde un très bon souvenir !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :