Edouard Manet – les tableaux évoqués dans Obscura de Régis DESCOTT

 Je ne pouvais pas résister au plaisir de consacrer un billet à mon peintre préféré, Edouard Manet. Raison pour laquelle j’avais choisi de lire le roman de Régis Descott, Obscura. Je suis dingue de peinture, en particulier du 19ème siècle, ce qui m’avait poussé à entamer des études d’Histoire de l’Art. J’avais d’ailleurs consacré un dossier à Manet, sur la genèse et la révolution du nu féminin de l’Olympia. Elle est exposée au musée d’Orsay comme bon nombre de ses tableaux les plus célèbres. Aucune reproduction ne vaut l’impression de les voir en face de soi.

Voici tous les tableaux évoqués dans le roman de Régis Descott, qui noue une grosse partie de l’intrigue à partir du modèle – femme caméléon – de Manet : Victorine Meurent.

Le Déjeuner sur l'Herbe (titre initial : Le Bain) - 1863 - exposé au Musée d'Orsay

 ***

Olympia - 1865 - Musée d'Orsay

 ***

Le joueur de fifre - 1866 - Musée d'Orsay

***

La femme au perroquet - 1866 - Metropolitum Museum of Modern Art, New York

***

Vase de pivoines sur piédouche - 1870 - Musée d'Orsay

***

Le Chemin de fer - 1873 - National gallery of art, Washington

Un peu plus sur Wesley STACE

Parce que j’ai été enthousiasmée par son premier roman: Misfortune/VF: L’infortunée,  je n’ai pas pu résister à l’idée d’écrire un autre billet sur son auteur, Wesley Stace.

Chaque chapitre débutait par une lettrine, renforçant l'ambiance très 19ème du roman

Si le roman apparait très documenté, ce n’est pas par hasard: il a passé plusieurs années à faire des recherches et à le rédiger. L’insertion de chansons, ce style très musical, cette ambiance sonore, ce n’est pas non plus du hasard : à l’époque de la sortie du roman, en 2005, il avait déjà composé plus d’une dizaine d’albums pop/folk (sortis sous le nom de John Wesley Harding). Il est monté sur scène aux côtés de Springsteen, Iggy Pop, Joan Bez, ça va, y a pire…  

‘Misfortune’ était à l’origine une chanson, accessible gracieusement sur son site (il suffit de cliquer sur sa photo, et ensuite colonne de gauche). Il a développé l’idée de base, d’un enfant trouvé par un homme riche, qui l’élève ensuite comme une fille… Il s’est ensuite inspiré du mythe d’Hermaphrodite, l’a révisité avec malice et modernité, et à construit tout un univers autour.

* You’ve got an email *

♦ Last but not least: il a eu la gentillesse de répondre à mon email (j’en suis encore toute retournée!), il a pris le temps de développer ses réponses à mes questions, ce que je trouve hyper classe et ça méritait d’être signalé.

Entre autres questions littéraires (on ne m’arrête plus sur le thème de l’androgynie et les références historiques) je lui ai notamment posé la question sur l’adaptation cinématographique du roman: son site indiquait que les droits avaient été achetés, et curieuse comme je suis, je voulais savoir où ça en était. Le projet a malheureusement été abandonné: le script n’a pas trouvé preneur, et l’excentricité du personnage posait quelques soucis, pour faire court. Mais il a espoir que le film se fasse un jour où l’autre. Wait & see!

Published in: on 16 août 2010 at 18 h 47 min  Comments (1)  
Tags: , , ,

Plus sur Tracy CHEVALIER et Remarkable Creatures

Pour en apprendre plus sur elle, je conseille évidemment son site (uniquement en anglais). Informations complémentaires sur ses romans, ses sources d’inspiration, ses projets, ce qu’elle lit, bref, un bonheur. Il n’y a qu’à cliquer sur sa photo :

J’ai suivi l’avancement de l’écriture, puis de la sortie & de la promotion, de Remarkable Creatures, sur son site. Régulièrement, elle écrivait des messages sur ses recherches, ses idées, etc. Extra! Elle a déjà commencé les recherches pour son prochain roman…

Pour la petite histoire, le titre initiallement prévu était She sells sea shells. Titre magnifique (répétition des sons qui ne rend rien du tout de chez rien du tout en français : « Elle vends des coquillages »), et elle (peut-être que son éditeur y est pour quelque chose aussi) a finalement choisi un titre plus simple, qui passe mieux à la traduction. Je comprends les raisons mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être un poil déçue qu’il ne soit pas retenu.

Mary Anning (comme d’autres personnages du roman) à réellement existé, elle est née en 1799 et est morte en 1847. Tracy Chevalier a bien sûr romancé son parcours, sa vie, sa personnalité, etc. mais elle a bel et bien découvert tous les fossiles évoqués. Voici son portrait :

© Natural History Museum, London

Les magazines féminins remontent un tantinet (faut pas exagérer non plus) dans mon estime: voici une DELICIEUSE interview réalisée par Femme Actuelle, et en français s’il vous plait (première à ma connaissance)! Avec son charmant accent anglais, passionnée et tout et tout :

Si avec tout ça je ne vous ai pas donné envie de la lire, c’est que vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté… 😉

Sélection musicale : Down Under sound

En complément à ma lecture pour le challenge Destination Australie, je propose quelques perles musicales des antipodes. Il y en a pour tous les goûts – hétéroclite oblige -, enjoy mates!

* Savage Garden (1996) : I Want You (évidemment, inconditionnelle que je suis depuis une grosse décennie)

* INXS (1987) : Need you tonight

* Nick Cave & Kylie Minogue (1996): Where the wild roses grow

 

* AC/DC (1980) : Hell’s bells

* Midnight Oil (1997) : Beds are burning (rhaaaaa les routes australiennes, punaise de punaise, un jour je traverserai ce pays en jeep, d’abord!)

* Pour finir le morceau kitchissime de Men at Work (1981) : A land down under

Published in: on 25 mai 2010 at 19 h 41 min  Comments (9)  
Tags: ,

Un petit peu plus sur Carpentarie

Un petit peu plus sur la traduction française du roman d’Alexis WRIGHT, Carpentarie. Il a été publié en 2009 par Actes Sud dans la collection Antipodes, spécialisée dans les littératures d’Océanie.

Voici la présentation de l’éditeur : http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742784875, vous pouvez même y lire/télécharger le premier chapitre.

Sélection thématique : les fous en littérature

Un passionnant diaporama sur les fous en littérature, scientifiques tarés, tueurs et autres docteurs aux expériences douteuses, avis aux amateurs/trices, il y en a pour tous les goûts! du classique, du contemporain, de quoi passer de bons moments de lectures.

http://livres.fluctuat.net/diaporamas/les-genies-fous-dans-la-litterature/ 

Dr Jekyll & Mr Hyde

Published in: on 10 mai 2010 at 14 h 25 min  Comments (5)  
Tags: , , ,

Un petit peu plus sur Yoko OGAWA

Voici un superbe site sur l’auteur des Paupières: http://yokoogawa.blogspot.com/ réalisé par Wictoria (voir mes favoris).

AP Photo/Picador, Masaaki Toyoura

Et aussi une page récapitulative sur l’oeuvre de l’auteur ici : http://www.shunkin.net/Auteurs/?author=49 

Published in: on 1 mai 2010 at 15 h 56 min  Comments (2)  

Découverte photo inédite RIMBAUD… or not RIMBAUD?

 

Rimbaud or not Rimbaud?

 

On en parle un peu partout…

Brève – Une photo inédite de Rimbaud sera présentée au Salon du livre ancien.

On est loin du portrait de l’adolescent, du mythe. Fascinée et émue, je reste quand même sur la réserve, ces « grandes découvertes » me laissent en général assez sceptique. C’est vrai que c’est tentant de voir le poète dans ces traits de ce jeune homme.

Published in: on 15 avril 2010 at 21 h 32 min  Comments (3)  
Tags: ,

Interview de Rief LARSEN, auteur de L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet

Interview de Rief LARSEN, vu sur Culture-cafe.fr

A la rencontre de Reif Larsen, auteur du premier roman le plus audacieux de l’année.

Cet article inaugure ma catégorie « Petits trucs en plus », catégorie où je posterai des billets en relation avec les bouquins que j’ai aimé, l’actualité du livre & de la littérature. Des liens, des articles, des petits trucs en plus tout simplement.

Published in: on 15 avril 2010 at 20 h 21 min  Comments (1)  
Tags: , , ,